- Liens - Contact

Association jardins ouvriers de VILLETANEUSE
ACCUEIL l'ASSOCIATION l'AGENDA RECETTES JARDINER PHOTOS CONTACT LIENS

Légume

Signe de déshydratation

Fréquence d'arrosage

Qualité de l’eau

Comment arroser

Courge / Courgette

les feuilles se penchent vers le sol, en milieu ou fin de journée.

abondants, pour abreuver le feuillage, 2 ou 3 fois par semaine. Une fois de moins si vous paillez.

pas trop froide

au pied, sans mouiller le feuillage, pour éviter l’oïdium.

Aubergine

les feuilles sont molles et tombantes. Arrosez avant que l’épiderme des fruits ne se ride.

tous les 3 ou 4 jours, sur un sol paillé

à la température extérieure, pour éviter l’avortement des fleurs

sur le sol autour du pied, sans mouiller les feuilles

Betterave

Les feuilles piquent du nez. N’attendez pas qu’elles jaunissent. Les racines deviennent fibreuses par manque d’eau

Une fois par semaine, si l’été est sec, pour ne pas favoriser une floraison précoce.

Indifférente.

Éviter de mouiller le feuillage. Pailler également le sol.

Carotte

le feuillage se couche au sol. Arrosez vite !

ils doivent être réguliers mais légers, pour favoriser la levée et éloigner les araignées rouges ; plus abondants et 1 fois par semaine le mois qui suit le semis et en été, par temps sec.

indifférente.

la plante peut être mouillée

Céleri branche

intervenez avant qu’il n’ait soif car un manque d’eau nuit à son développement. Ne le cultivez pas en sol ou en région sèche.

2 ou 3 fois par semaine, afin de l’empêcher de monter à graines ; paillez aussi le sol.

indifférente

juste au pied des plantes ; ne mouillez pas les feuilles.

Cornichon / comcombre

le feuillage se flétrit, les fruits sont moins fermes et les concombres sont plus amers.

1 ou 2 fois par semaine, en été ; paillez le sol

à la température extérieure.

au pied, sans mouiller le feuillage, pour éviter l’oïdium.

Tomate

les feuilles se recroquevillent, fanent, ensuite jaunissent, en partant du bas des tiges.

1 ou 2 fois par semaine, par temps sec, si vous avez pris soin de pailler le sol.

pas trop froide.

au pied, en veillant à ne pas mouiller le feuillage, afin de limiter l’apparition du mildiou.

Radis

le feuillage fane, n’attendez pas que les racines se creusent, soient piquantes et filandreuses. Le sol doit rester frais.

1 ou 2 fois par semaine en été, si le sol est paillé ; moins fréquemment en automne.

indifférente.

le feuillage peut être mouillé, vous éloignerez ainsi les altises.

Piment / poivron

les feuilles se flétrissent et piquent du nez. N’attendez pas que les fruits soient moins fermes.

1 fois par semaine si le sol est paillé. Ils supportent assez bien la sécheresse.

à la température extérieure.

au pied, en faisant attention de ne pas mouiller le feuillage.

Navet

le feuillage se penche vers le sol, puis jaunit. Arrosez avant que les racines ne durcissent et ne deviennent fibreuses.

1 ou 2 fois par semaine en été, en paillant ; moins en automne.

indifférente.

le feuillage peut être mouillé, vous éloignerez en même temps les altises (un parasite).

Laitue

les feuilles ramollissent. N’attendez pas qu’elles jaunissent et se dessèchent.

2 ou 3 fois par semaine par temps sec, pour qu’elle ne fleurisse pas.

indifférente.

avec un arrosoir sans pomme, autour des laitues et sans mouiller le feuillage.

Haricot

les feuilles se flétrissent, les haricots à filets ont plus de fils.

1 fois par semaine si le sol est paillé ; sinon, 2 ou 3 fois, entre le début de la floraison et la dernière récolte.

pas trop calcaire.

la plante peut être mouillée. Par aspersion, il faut un apport abondant pour que l’eau arrive au sol.

Pomme de terre

L’arrosage ne sera nécessaire que dans le cas d’un printemps très sec, surtout si celui-ci fait suite à un hiver peu humide.

S’il est vraiment nécessaire d’arroser en début de croissance ou pendant les périodes très chaudes, le faire le matin avant le lever du soleil.

Utiliser une eau à température ambiante et pas trop calcaire.

Veiller tout particulièrement à ne pas mouiller le feuillage, ce qui serait propice aux maladies cryptogamiquesPréférer l’irrigation entre les rangs. Un bon paillage est beaucoup plus profitable.

Artichaut

Le manque d'eau chez l'artichaut entraine une mauvaise qualité des têtes. Il a besoin de beaucoup d'eau pour se developper au mieux.

L'artichaut a besoin d'un apport régulier en eau durant tout l'été. l'important étant de ne pas faire sécher la terre entre deux arrosages. Una paillage peut aider à garder cette fraîcheur. Arroser une fois par semaine en été pour arrêter totalement pendant l'hiver.

Idéalement l'eau d'arrosage ne doit pas etre trop froide ni trop calcaire

L'espace entre les pieds d'artichaut étant important, l'idéal pour préserver la consommation d'eau est d'utiliser un arrosoir ou un tuyau d'arrosage afin d'arroser individuellement chaque pied.

Poireau

Les besoins en eau sont moyens. Le poireau ne nécessite d'arrosages réguliers qu’après le semis et le repiquage. Par la suite, l’eau est apportée seulement en période sèche et chaude, pour maintenir le sol frais.

Du semis à la levée, et juste après le repiquage, les arrosages doivent être très réguliers pour maintenir le sol légèrement humide en permanence (vérifier chaque jour). Par la suite, ils se font généralement en été, au coup par coup en fonction de la météo, pour maintenir le sol frais.

Arroser de préférence avec de l’eau de pluie, mais l’eau du robinet ou l’eau du puits (pas trop froide) conviennent aussi

Arrosoir ou tuyau d’arrosage, muni d’une pomme pour arroser les semis et les plants repiqués.

Oignon

Les extrémités des feuilles les plus vieilles jaunissent.

L’oignon a des besoins en eau restreint : il se développe en se contentant des pluies. Il apprécie le temps sec, mais en cas de sécheresse exceptionnelle arroser au pied, de préférence le soir, une fois par semaine.
Si la sécheresse s’installe, pailler après un arrosage pour éviter la formation d’une croûte. Les oignons pourront facilement grossir.

Arroser à l'eau de pluie.

Avec un arrosoir, uniquement en cas de sécheresse. Sinon, pour maintenir la terre fraîche et souple : biner. Petit geste mécanique indispensable pour garder une terre légère et empêcher l’eau de s’évaporer. À la main, pour ne pas abîmer les bulbes, enlever les mauvaises herbes.

Information Rustica.fr